Quelles étaient les idées de startups les plus ridicules qui ont fini par réussir ?

Aujourd’hui l’entrepreneuriat suscite un engouement sans précédent. Plusieurs gouvernements ont même mis en place des programmes de soutien aux entrepreneurs afin de réduire le taux de chômage. Cet état de choses n’est que la conséquence directe de la mise en application de plusieurs idées de création d’entreprise et startups. Avec cet article, allons à la découverte de ces idées de startups ayant réussi malgré le fait qu’elles paraissaient ridicules au début.

Sommaire de l’article
show

Federal Express

Federal Express ou FedEx est une entreprise américaine de livraison. Elle livre plus de 12 millions de colis par jour dans un vaste réseau mondial. L’idée de la création de cette startup appartient à Fred Smith. Il l’a émise lors d’un projet de classe quand il était étudiant à l’université de Yale. Il était question de présenter une idée de création d’entreprises. Lorsque Smith présenta son projet à son professeur, ce dernier le jugea irréalisable bien que le concept soit intéressant. Une société de livraison rapide et fiable était pour lui un projet ridicule, dont le développement et la réussite n’étaient pas prometteurs.

Déterminé, le jeune Smith s’est donné les moyens de concrétiser son idée. Quelques années plus tard, une grande entreprise de livraison a vu le jour : Federal Express ou FedEx. Cette entreprise possède aujourd’hui des représentations dans plus de 220 pays du monde. Son chiffre d’affaires actuel était de 65,45 milliards en 2018. FedEx travaille avec environ 400 000 collaborateurs, 150 000 véhicules et 650 avions. Il s’agit là d’une idée au début ridiculisée qui a débouché sur la naissance d’une grande entreprise, la deuxième dans le secteur après Delta Air Lines.

SimpliSafe

SimpliSafe est une startup de vente de matériel informatique. L’idée de sa création est attribuée à Chad Laurans. Ce dernier désirait ouvrir une entreprise de matériels informatiques. Très tôt, ses amis et connaissances l’ont dissuadé sous prétexte que ce projet ne tiendrait pas. Les matériels informatiques se procurent en effet chez des fournisseurs spécifiques. Mais, Chad a pris la peine de recueillir une petite somme chez ses parents et quelques-uns de ses amis.

Pendant huit ans, il a mis en place son entreprise. Il s’est investi corps et âme pour que sa startup soit fiable et sécurisée. Pour gagner de l’argent, les premiers prototypes ont même été soudés par lui-même. Huit ans plus tard, l’entreprise comptait des centaines de clients. Aujourd’hui, son chiffre d’affaires est de plusieurs centaines de millions de dollars.

SparkFun

SparkFun est une idée de startup développée par Nathan Seidle pendant qu’il était étudiant. L’idée était de vendre des kits électroniques et des composants à des ingénieurs. Cela paraissait ridicule, voire impossible. Les conditions de vie de Nathan Seidle en ce moment-là ne lui permettaient pas d’atteindre les objectifs qu’il s’était fixés. Toutefois, cette situation n’a pas été un obstacle pour lui.

Pour commencer, il s’est de vendre en ligne ses produits aux ingénieurs depuis son dortoir. Progressivement, sa clientèle s’est accrue. Aujourd’hui, Nathan Seidle est à la tête d’un empire du e-commerce dénommé SparkFun Electronics (SFE). Il a plus de 150 employés et génère un chiffre d’affaires de 32 millions de dollars par an. Ses activités sont liées à des secteurs tels que la confection et la vente des cartes de développement de microcontrôleur, ainsi que des circuits imprimés.

Voici en somme, quelques idées de startups les plus ridicules qui ont fini par réussir.

spot_img
spot_img
spot_img
spot_img

Les articles récents